L’esprit des lieux

L-Imprimerie, avec son trait d’union entre l’article et le nom, inscrit typographiquement sa particularité, presque sa marque de fabrique. Car dans cet atelier, on relie: des personnes, des techniques et des idées.

Les céramistes et la bijoutière qui ont déniché ce lieu étaient en mal d’un espace où elles auraient de la place pour modeler, tourner, tailler, cuire et imaginer. Le lieu, lui, était en mal d’habitants après la cessation d’activités du locataire précédent, l’imprimeur Claude.

Le contrat de bail fut signé d’un trait de plume à l’automne 2008, après l’arrivée d’architectes et de designers venus en renfort. L’association L-Imprimerie était née, unissant sa raison sociale à l’histoire de son lieu d’accueil. Le baptême fut festif et marqua bruyamment l’arrivée d’un nouveau lieu de création en Ville.

Les artistes qui se sont succédés dans le lieu – des photographes, bijoutières, plasticiennes, architectes, graphistes, auteurs et une traductrice – ont contribué à définir un esprit des lieux. Les unes et les autres, en plus de mener leurs projets respectifs, travaillent au décloisonnement des disciplines et à l’ouverture à l’autre.

En retour, cet état d’esprit a contribué à modeler l’espace, les cloisons étant rares. Le mobilier, soldé par une école polytechnique de la région, amène également de la répétition dans l’unité: de grandes tables de bois clair et des lampes oranges sont des motifs récurrents. Dans cet open space d’un genre inédit, les collaborations pratiques et conceptuelles donnent lieu à des échanges de techniques ou d’idées, à la transmission de savoirs et de savoir-faire, L-Imprimerie étant aussi parfois une résidence pour artistes étrangers ou encore un lieu de formation.

Et comme, dès sa création, les artistes ont souhaité que le lieu soit également ouvert sur l’extérieur, nous nous réjouissons de vous accueillir bientôt à l’une des rencontres qui animent la vie de l’atelier, l’occasion d’une exposition, d’une conférence, d’une lecture ou encore d’un cours.

D’ici là, nous vous souhaitons une bonne visite sur notre site.

texte de Mathias Howald